Accueil » Actualités » Actualités » Les cartes sous-estimées du Standard

Les cartes sous-estimées du Standard

Le Standard a été une belle réussite, portée majoritairement par le bloc Tarkir il faut le dire, mais avec beaucoup de créativité à l’arrivée et les possibilités pour prendre beaucoup de plaisir à jouer le format. Le problème dans ce genre d’environnements, c’est qu’on a tendance à passer à côté de belles choses, parce qu’il y a trop de choses à garder à l’esprit. Voyons les oubliés du format, ces cartes à qui on n’a pas forcément donné leur chance alors que pourtant, la qualité était bien là.


 

J’ai récemment ouï dire que cette carte était peut être la plus sous-estimée du Standard. Promis, vous en saurez plus dans peu de temps sur mes sources, mais en attendant, croyez quand je vous dit qu’elles sont fiables. Le monsieur avait fait délirer tout le monde à sa sortie, mais finalement, aucun deck ne l’a intégré à sa stratégie. Andrew Cuneo a bien essayé de faire un build pour l’optimiser, mais ça lui a coûté assez cher en Standard Super League. Y avait-il la place pour faire mieux ? Vraisemblablement oui, n’hésitez pas à voir ce que j’ai produit ici !

120

 

La carte a longtemps été comparée à Read the Bones, qui elle-même n’a pas été très jouée. Alors que les decks Control redoutent naturellement les stratégies aggressives, personne n’a voulu prendre le risque de perdre trois PV dans un monde où les decks Atarka sont aussi forts. Pourtant, payer trois PV pour piocher trois cartes, reculez d’un pas et dites moi si ce n’est pas une bonne affaire, surtout pour une deck Control ! Certes, Abzan Charm lui reste supérieur, de par sa polyvalence. Mais pour la plupart des autres decks, le Charme n’est pas une option, et ceux qui se cachent derrière les fetchlands pour expliquer qu’ils se piquent déjà n’ont clairement jamais pioché trois cartes d’un coup.

213

L’ondine de Zendikar a été une grosse déception. Certes dans la storyline, mais aussi dans le jeu. Il faut avouer une chose : les decks UGx n’ont pas été légions. Temur ? Sultai ? Bant ? Finalement, le plus proche aurait été Temuraï, ou plus récemment Dark Temur. Cela dit, personne n’a pris la peine de l’essayer. Pourtant, elle n’a pas une mauvaise tête ! Outre le fait qu’elle génère du CA dès son arrivée en jeu, sa combinaison avec Hangarback Walker est clairement injustement ignorée. Cela dit, elle n’apporte pas assez à la table, seule, pour justifier un deck centré sur elle. Cela étant, n’oubliez pas que tout deck UGx avec Walker devrait intégrer Kiora, juste pour voir.

Un autre Planeswalker qui coute 4 mana et dont le monde se fout allègrement. Il faut dire ce qui est, c’est pas un parangon de la rapidité. Toutefois, elle génère un Card Advantage monstrueux. « A quel point ? » me demandez-vous ? Ben imaginez ce que c’est que de donner le rebond à Fouille Temporelle et vous aurez une idée de la chose. Jouée brièvement dans Esper Superfriends pour sa robustesse et sa génération continue de CA, elle a finalement été délaissée après le Pro Tour à cause de sa lenteur. Toutefois, si elle a sombré dans l’oubli, elle reste (au moins) une carte de side plus qu’acceptable pour prendre l’ascendant sur un bon nombre de decks du format.

(Re)découvert par Gabriel Nassif pour le Pro Tour, ce siège est un outil de grind redoutable et pas facilement gérable. Vous le connaissez sans doute pour son mode Khans, qui vous permettra virtuellement de piocher une carte de plus par tour. Mais les decks Aristocrats feraient mieux de ne pas oublier le mode Dragons, qui permet de nettoyer le board et les PV adverses de manière très surprenante. Encore une fois, sa lenteur n’en fait pas un choix optimal pour le MD, mais il reste une carte de side globalement oubliée par tous sauf les Atarka Red. A noter la faiblesse face à Dromoka’s Command qui lui a valu d’être relégué eu placard en dépit d’un power-level très fort. Mention honorabe pour le Siège du Palais, qui est dans une situation très similaire de « Je te grind super bien mais je suis un enchantement ».

A la recherche d’un peu plus d’explosivité, mais les créatures rouge ne vous font pas rêver ? Pas de soucis, vous avez oublié cet animal là. Il n’y a pas grand-chose à en dire, finalement : il fait ce qu’il dit. Sauf que si vous êtes capables de lui ouvrir un semblant de chemin, lui c’est l’adversaire qu’il ouvrira. Evidemment, là encore, ça risque de ne pas rentrer contre tout le monde. Mais ça reste une carte au potentiel explosif qui a souvent été sous-estimé.

Les decks Megamorph ont un temps été les plus grindy du format. Depuis dépassés dans le domaine par les diverses saveurs d’Esper, le deck n’a pas évolué et a été complètement largué dans le métagame. Pourtant, via Plans Secrets, Avemain Plumeglace et Æther obscurcissant, il semblait bien qu’il existait une possibilité. Une possibilité plus explosive, et pas moins génératrice de value/CA.


 

Voilà j’espère que maintenant vous avez plein d’idées de build loufoques pour aborder la période de deckbuilding qui vient avec les spoilers! Sur ce, je vous souhaite de bonnes fêtes et sans doute à l’année prochaine sur Passion Magic!

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *