Accueil > Actualités > Rules Primer : Blood Moon
blood-moon-full-red

Rules Primer : Blood Moon

Vous détestez cette carte. Si vous jouez avec, vous la détestez parce qu’elle est chère et qu’elle ne vous fait pas avancer. Si vous jouez contre, vous la détestez parce qu’elle vous empêche de lancer vos sorts. Mais pire que tout, que vous jouiez ou que vous arbitriez, vous la détestez parce que quand elle touche la table, c’est la panique des règles.

Pour beaucoup de joueurs, cette carte est source de migraines. Faisons le tour des cas les plus fréquents et les plus problématiques sur cette carte du démon.


1- Ce qu’il vous faut savoir, ce qu’il faut comprendre.

Blood Moon agit sur les couches. Les couches servent à gérer les interactions d’effets continus. Rassurez-vous, on ne va pas se refaire un cours complet sur les couches (même si c’est un très bon sujet d’article, je ne pourrai pas mieux faire que ce que Super a pondu sur Magiccorporation il y a deux ans, et qui est encore largement d’actualité : cliquez ici). Toutefois, il est bon de savoir où on se trouve par rapport aux couches. On applique les effets des couches par ordre croissant :

Couche 1 : Effet de copie.

Couche 2 : Effet de changement de contrôle.

Couche 3 : Effet de changement de texte.

Couche 4 : Effet de changement de type, sous-type ou sur-type.

Couche 5 : Effet de changement de couleur.

Couche 6 : Effet qui ajoute, enlève, ou empêche l’objet d’obtenir des capacités.

Couche 7 : Effet de modification de Force ou  d’Endurance de la créature (cette couche se divise en cinq sous-couches mais on ne va pas s’en occuper dans cet article).

On peut donc être même plus précis que ça. Blood Moon agit sur la couche 4 : modification de type, sur-type ou sous-type. En effet, Blood Moon ne modifie qu’une seule chose : le sous-type des terrains non-base, qui devient “Montagne”. Il convient à présent de citer la règle 305.7. qui est très explicite quant à cette modification là :

305.7. If an effect sets a land’s subtype to one or more of the basic land types, the land no longer has its old land type. It loses all abilities generated from its rules text, its old land types, and any copy effects affecting that land, and it gains the appropriate mana ability for each new basic land type. Note that this doesn’t remove any abilities that were granted to the land by other effects. Setting a land’s subtype doesn’t add or remove any card types (such as creature) or supertypes (such as basic, legendary, and snow) the land may have. If a land gains one or more land types in addition to its own, it keeps its land types and rules text, and it gains the new land types and mana abilities.

Donc concrètement, ça change sa capabox et son sous-type, mais rien d’autre. Bon, finalement ça ne semble pas bien complexe, si ? Voyons un peu si vous êtes à la hauteur. Vous avez désormais tous les éléments en main (sauf sur deux des cas) pour répondre aux problématiques ci-dessous. Y arriverez-vous ?

2- Cas fréquent : Ravlands

Le cas le plus fréquent : Blood Moon est en jeu, et vous voulez jouer votre Overgrown Tomb… mais arrive-t-elle en jeu engagée, dégagée, pouvez-vous/devez vous payer deux points de vie pour qu’elle arrive en jeu dégagée ?

89072

La réponse est à connaître par coeur : l’effet qui propose de payer les points de vie est un effet de remplacement qui modifie l’arrivée du Ravland sur le champ de bataille. Il est déterminé avant l’arrivée du terrain, et à ce moment, l’effet de Blood Moon ne s’applique pas encore. Vous pouvez choisir de payer deux PV. Si vous ne le faites pas, votre terrain arrivera en jeu engagé. N’étant pas un terrain de base, quoique vous choisissiez, il sera une montagne.

Ce cas se décline en bien des manières. Un exemple que je pourrais vous donner, c’est celui de Cavern of Souls. Là encore, le fait de choisir un type de créature se fait avant l’arrivée  de la Caverne en jeu, et si Blood Moon finissait par partir d’une façon ou d’une autre, le type serait bel et bien déterminé. Il y a beaucoup d’autres cas comme ça. Tout ce qui décide de l’arrivée en jeu d’un terrain n’est pas affecté par Blood Moon.

3- Cas fréquent : Blinkmoth Nexus

Votre adversaire lance Blood Moon, en réponse vous activez la première capacité de votre Blinkmoth Nexus. Blood Moon touche la table. Que devient le Nexus ?

397660

Et bien c’est pas compliqué, on fait ce que les cartes disent, on applique la règle 305.7. littéralement. Le Nexus devient une créature-artefact-terrain, de type scintimite, 1/1, vol, avec une seule capacité activée, celle de s’engager pour produire du mana rouge. Au début de la prochaine étape de fin, il deviendra juste une Montagne.

Il y a, là encore, un certain nombre de cas qui peuvent se ramener à celui du Blinkmoth Nexus. En particulier, Dryad Arbor devient une Créature-terrain : montagne 1/1 (et elle a donc une seule capacité, celle de s’engager pour produire du mana rouge). Un Mutavault “activé” lors de l’arrivée de Blood Moon aura tous les types de créatures. Ainsi de suite.

4- Cas fréquent : Urborg, Tomb of Yawgmoth

Blood Moon contre Urborg, l’éléphant contre l’hippopothame. Qui gagne ?

287330

Là ça devient beaucoup plus hard, même si l’effet est finalement assez facilement devinable. En fait, le problème, c’est que les capacités des deux cartes affectent la même couche (la 4). Impossible donc d’en appliquer un avant l’autre sans réfléchir. Il s’agit donc d’une histoire de dépendance de couches. Pour savoir si les couches sont dépendantes, il faut regarder comment se comporte l’une en présence de l’autre. Par exemple, ici, que Urborg soit sur le terrain ou non, la capacité statique de Blood Moon n’est en rien affectée : les terrains non-base seront des Montagnes, point, à la ligne. En revanche, si la capacité de Blood Moon est appliquée, Urborg devient une Montagne (légendaire nommée Urborg, Tomb of Yawgmoth), et perd sa capacité statique. En ce sens, Urborg dépend de Moon. On applique donc l’effet de Moon d’abord.

A la fin, Urborg est donc une Montagne légendaire, et l’effet d’Urborg ne s’applique pas.

5- Cas fréquent : Fulminator Mage

Blood Moon est en jeu. Fulminator Mage aussi. Peut-il cibler cette Hallowed Fountain avec sa capacité activée ?

397686

La réponse est oui. En fait, mon article est trop bien fait, puisque j’avais déjà répondu à cette question en citant la règle importante lors du premier point. Il faut bien comprendre que “de base” est un sur-type, au même titre que “-artefact” ou “légendaire”. La règle 305.7. stipule très explicitement que ces sur-types ne sont pas affectés par le changement de sous-type du terrain. Par conséquent, Hallowed Fountain est un “Terrain : Montagne”, ce qui est différent de “Terrain de base : Montagne”. Par conséquent, Fulminator Mage a parfaitement le droit de la cibler avec sa capacité activée.

De façon similaire, si vous jouez simultanément deux Urborgs alors que Blood Moon est en jeu, ils seront des terrains légendaires avec le même nom (Urborg, Tomb of Yawgmoth), donc la règle des légendes s’appliquera et l’un des deux, au choix, sera mis au cimetière. Il est à noter aussi que même sous Blood Moon, Darksteel Citadel comptera dans le décompte des artefacts pour un Cranial Plating par exemple (mais elle perdra l’Indestructible).

6- Cas problématique : Spreading Seas

On commence à adresser des cas moins communément rencontrés mais pas faciles à gérer. Spreading Seas est sans doute le plus commun de ces cas. Supposons que j’ai une Blood Moon en jeu, et que j’enchante un terrain non-base avec Spreading Seas. Que devient le terrain ? Inversement, si j’ai un terrain non-base enchanté par Spreading Seas, que se passe-t-il lorsque Blood Moon arrive en jeu ?

190405

Comme pour le cas d’Urborg, les deux cartes agissent sur la couche 4. Il faut donc regarder les dépendances. Les deux effets sont indépendants : les deux effets peuvent s’appliquer à un même terrain, mais en appliquer un d’abord ne change pas la façon dont l’autre s’applique, à savoir qu’appliquer d’abord l’effet de Blood Moon ne changera pas le fait que Spreading Seas affectera le terrain qu’elle enchante normalement et, inversement appliquer d’abord l’effet de Spreading Seas, ne changera pas le fait que le terrain enchanté sera affecté par l’effet de Blood Moon normalement (Spreading Seas donne le type de terrain île mais n’en fait pas un terrain de base). Nous en sommes donc à notre dernier recours : c’est le tampon horaire qu’on applique. Si Blood Moon a été jouée avant Seas, le terrain enchanté sera une Île. Dans le cas contraire, le terrain enchanté sera une Montagne.

A noter un cas extrêmement particulier et bien tordu comme on les aime : si pour une raison ou pour une autre, Blood Moon et Spreading Seas arrivent en jeu en même temps. Cherchez pas, c’est vraiment difficile à faire (Show and Tell par exemple). Mais supposons. Lequel prend le pas sur l’autre ? Dans ce cas très particulier, c’est le joueur actif (celui dont c’est le tour) qui décide du tampon horaire.

Bref, de manière un peu moins théorique, on remarque que ce type de conflits s’applique également à Prismatic Omen et à des cartes comme Léviathan de la Houle. Comme pour Spreading Seas, c’est le tampon horaire qui détermine le résultat.

7- Cas problématique : Flagstones of Trokair

Ce cas est relativement rare, et pas tellement problématique en fait. La question est : si je mets une Flagstones of Trokair au cimetière depuis le jeu alors que Blood Moon est en jeu (que ce soit par la règles des légendes ou un autre procédé), vais-je aller chercher une Plaine dans mon deck ?

116733

La réponse est non. C’est très simple en fait. Votre terrain s’appelle Flagstones of Trokair, est un “Terrain légendaire : Montagne”, et sa capabox contient une seule ligne : “Tap : Add (R) to your mana pool.” A partir de là, et bien pas de miracle : au moment où vos Dalles de Trokair sont mises au cimetière, il n’y a rien qui vous dit d’aller chercher une Plaine dans votre deck.

Ce qu’il faut retenir, c’est que quand on cherche à savoir si un effet s’applique ou non en présence de Blood Moon, si le terrain est en jeu, il y a de très fortes chances pour que ça ne soit pas le cas, car sa capabox sera souvent celle d’une Montagne.

8- Cas problématique : Temple of Triumph

Un autre cas un peu plus fréquent mais là encore pas bien compliqué à gérer quand on s’y prend calmement. Blood Moon est en jeu. Comme nous l’avons vu sur le point 2, si je joue mon Temple du Triomphe, il arrivera en jeu engagé. Toutefois, aurai-je droit au Regard 1 ?

373560

La réponse est non, une fois de plus. Prenons la chose étape par étape. Je joue mon Temple. Ca ne passe pas par la pile, il arrive en jeu engagé, tout se passe bien. On vérifie maintenant les actions basées sur les états. En particulier, parmi elles, on cherche si certaines capacités déclenchées doivent se déclencher. Sauf que quand on regarde la capabox du Temple, on ne voit qu’une seule chose écrite… Eh oui, il ne peut que s’engager pour générer du mana rouge, exit sa capacité déclenchée ! Du coup, le Regard 1 passe à la trappe.

De la même façon, Simic Growth Chamber ne bouncera aucun terrain (mais arrivera en jeu engagée), Crumbling Vestige ne génèrera pas un mana de n’importe quelle couleur (idem), etc…

9- Cas bonus : Magus of the Moon et Humility

Les vieux joueurs d’EDH auront peut être connu ce cas-là, avant le ban de Humility. C’est très simple, j’ai le Magus et l’enchantement en jeu. Que deviennent les terrains non-base ?

La réponse est assez facile quand on comprend bien ce sur quoi on travaille, mais le résultat est un peu tordu. Il s’agit tout bêtement d’un conflit de couches. Magus of the Moon affecte la couche 4. Humilty affecte la couche 6 (et 7b mais c’est pas ça qui nous intéresse ici). On applique donc d’abord la couche 4, puis la couche 6. Ainsi, même si le Magus perd effectivement sa capacité statique, les terrains non-base seront des Montagnes. Ouais, c’est tordu hein…


Voilà ! Vous êtes désormais armés pour affronter Blood Moon ! Enfin je dis “affronter”, mais ça peut tout aussi bien être “jouer” Blood Moon. Maintenant que vous comprenez comment ça marche, à vous de l’utiliser à bon escient pour vous faire haïr de la communauté Magic internationale.

Cet article ne contient que des choses vraies et vérifiées. Je tiens à ce titre à remercier Pleykorn, Eldriss, Super, Lyon4 et beaucoup d’autres à m’avoir transmis toute cette connaissance.

Toutefois, personne ne le soulignera jamais assez, mais au moindre doute, appelez un arbitre ! Ce sont des points de règles très pointilleux, et même les meilleurs se font avoir par des détails qui peuvent paraitre insignifiants. Ne prenez surtout pas de risques !

Mais je ne veux pas vous quitter sur une interdiction de la sorte. Au contraire, regardons plus loin ! Y a-t-il d’autres cartes qui vous posent des problèmes récurrents ? Facilitez-moi la tâche, dites-moi ce qui vous ferait plaisir, je ne suis là que pour ça !

En attendant vos demandes/recommendations, la bise !

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *