Accueil » Actualités » Actualités » Quelle banlist Modern pour Oath of the Gatewatch?

Quelle banlist Modern pour Oath of the Gatewatch?

Comme vous le savez tous sans doute, qui dit “nouvelle édition” dit “mise à jour des banlists des divers formats officiels”. On a certes un peu de temps avant a sortie de la prochaine édition, à savoir Oath of the Gatewatch/Serment des Sentinelles, mais tant qu’à faire, autant parler un peu des sujets qui fâchent et qui ne dorment jamais. Après tout, mieux vaut prévoir un minimum vos achats !

Passons donc en revue les possiblités de ban, réelles ou évoquées par le passé, qui font frémir la communauté Modern autant qu’un mercato faire frémir des supporters de foot.


 

Idée 1: Bannir Amulette de Vigueur ou Floraison Estivale

C’est l’idée la plus récurrente des six derniers mois. Les arguments derrière cette possibilité de ban sont des plus légitimes: le Modern devait être, à la base, un format au métagame diversifié où, sauf exception bien particulière, on ne gagnait pas avant le tour 4. Or, le deck dont il est question ici gagne avec régularité tour 2 ou 3. On a aussi entendu le terme de “nuisible” pour décrire ce deck, car avec somme toute peu d’intéraction et une clock aussi serrée, il n’est pas agréable à jouer, avec ou contre, et semble par moments trop fort pour le format.

Si vous avez choisi l’option “nuisible car non-intéractif”, va falloir aller vous faire admirer ailleurs. Il existe une foule de decks non-intéractifs dans le format à qui tout le monde fiche la paix, Ad Nauseam, Burn et Affintiy en tête de liste. D’une part, la notion de “non-interactif” est souvent exagérée par des joueurs qui ne comprennent pas les bases des decks qu’ils affrontent (ou jouent…). Si vous n’interagissez pas avec votre adversaire Bloom, si vous n’êtes pas capables d’anticiper au moins quelques plays, c’est que vous vous y prennez mal. Interagir, ce n’est pas juste contrer des sorts et détruire des créatures, c’est dans votre tête: il faut comprendre ce que l’adversaire va faire. En ce sens, au contraire, Amulet Bloom devrait idéalement offrir beaucoup plus de matchs à réflexion que d’autres decks. D’autre part, la non-interactivité n’est pas un sujet de débat dans le contrat du Modern: tant que le deck ne déséquilibre pas le format (et l’organisation des compétitions), il peut jouer comme il veut.

Si vous avez préféré voter “il est trop fort”, là je vous rejoins: Amulet Bloom est peut être le meilleur deck du format si il est maîtrisé à 100%. Toutefois, il est loin d’être invincible, et il existe même des métagames pas rares du tout (remplis de Twin par exemple) dans lesquels les joueurs Bloom les plus expérimentés espèrent surtout avoir de la chance. C’est à vous de travailler pour apprendre à connaître votre ennemi et savoir comment le contrer, ou alors accepter que vous n’allez pas le contrer et assumer cette décision. Etant donné qu’il est loin d’être impossible de prévoir des techniques de side contre le deck pour tous les archétypes, il n’y a pas de raison de bannir un archétype que vous pouvez battre.

L’argument qui aurait le plus de poids serait bien sûr celui de la “règle du tour 4”. Mais gagner aussi régulièrement avant le tour 4, c’est explicitement contre les règles du Modern. Le ban de Bloom permettrait de ralentir le deck, qui aurait quand même théoriquement les moyens d’exister via Azusa. Toutefois, il ne faut pas se mettre le doigt dans l’oeil: sans Bloom et la menace d’une victoire tour 2, le deck n’a pas de raison d’être et disparaitrait presque aussi totalement que si le ban concernait Amulet. Or donc, la question devient: faut-il ban un deck entier qui gagne avant tour 4? Si votre réponse est “Oui”, alors il va falloir bannir Infect (qui est même beaucoup plus régulier à tuer tour 3 que Bloom) et Grishoalbrand (moins stable mais plus rapide encore). Or, cette vague de ban là serait rude: si Simian Spirit Guide et Glistener Elf devaient être bannis aux côtés d’Amulet ou Bloom, beaucoup trop de decks seraient concernés dans le métagame (environ 15%). La DCI n’a pas pour but d’embêter le plus de gens possibles mais de maintenir la sanité d’un format. Tout chambouler (et supprimer Infect qui est quand même Tier 1 en ce moment) n’est pas vu comme une bonne option.

Il faut en fait revoir la façon dont on comprend la règle du tour 4: il ne s’agit pas de faire en sorte qu’aucun deck ne puisse jamais gagner avant tour 4. Affinity, par exemple, peut “facilement” gagner tour 3 (en général ça passe par un Dévastateur entravarc, deux mox et un Inkmoth Nexus, mais il y en a d’autres), ça n’en fait pas un deck à bannir. Il faut s’assurer que le métagame ne soit pas axé sur la victoire tour 3, c’est à dire que lors d’une ronde d’un tournoi, on n’ait pas plus d’un certain pourcentage de parties qui  se soient finies avant tour 4. Si Amulet Bloom venait à accaparer la moitié du méta, là il faudrait agir (et encore, pas parce qu’il gagne tour 3 mais parce qu’il mange tout le méta). Mais en l’état, Amulet Bloom n’est pas une menace forte: Tier 2, difficile à maitriser pleinement, finalement même si son impact sur le format est réel, il n’en modifie pas les bases.

 

Idée 2: Bannir Mage Lancevif

snapcaster

L’idée la plus populaire juste avant la précédente mise à jour de la banlist a pris du plomb dans l’aile. Alors que Grixis Control a complètement dégringolé et que Twin est dans le creux de la vague, les decks jouant une base bleue ne sont pas très en forme. Comme quoi, finalement, ce ban là n’était en rien nécessaire pour assurer la diversité du métagame. D’autre part, c’est sans doute la carte qui tient les archétypes Control à flot dans le format. Il est donc très possible de défendre ce cher Thiago Chan en tant que défenseur de la diversité dans le format. En tous cas, si ce ban a été très demandé en automne, il n’est même plus sur la table aujourd’hui. D’ailleurs, sa sortie en carte promo pour RPTQ a balayé les derniers doutes existants.

 

Idée 3: Débannir Jace, le Sculpteur d’Esprit et Elfe aux Nattes Sanguiniolentes

Voilà le serpent de mer qui revient à chaque fois. Et j’espère que vous me pardonnerez ma prise de position et mon vocabulaire pour décrire cette option-là, mais c’est absolument **** insensé! Ceux qui défendent cette idée corps et âme n’ont clairement ni joué avec Jace ni joué en Modern en 2012-13. Jace est aussi proche d’une erreur d’impression que le Lotus Noir et Ancestral Recall. C’est une des (deux) seules cartes “craquées” sans contexte depuis la création du jeu. A lui tout seul, il tirerait son archétype (parce que j’imagine qu’on va chercher à l’optimiser dans un certain archétype) à des dizaines de kilomètres du reste du format. Génial pour la diversité. “Mais non regarde t’as rien compris, il suffit de déban BBE [Bloodbraid Elf] et comme ça on tire le format vers le haut!” Sauf que si vous avez joué à l’époque de BBJund, c’est à dire lors de la saison 2012-13, vous savez à quel point une seule carte peut être encore plus nocive pour l’environnement. En débannant ces deux cartes, on s’assure une oligarchie sur le format, où la domination est gérée sans partage entre Jund et un deck bleu avec Jace. Les autres decks? Oh, ils représenteront sans doute de l’ordre de 5 à 10% du métagame. Essayez de vous représenter le pas en arrière que ça représenterait.

Bizarrement, la plupart des gens que j’ai entendu me soutenir cette théorie avaient une expérience très limitée en compétition, aucune expérience en Legacy ou Vintage et une expérience Modern de moins de dix-huit mois. Et, plus drôle encore, plus la défense de la théorie était fervente et moins mon interlocuteur semblait expériementé. En revanche, parmi les joueurs “expérimentés” de mon entourage, j’ai connu plus de joueurs Twin à préférer ne pas voir Jace intégrer le format. Bien sûr, je ne généralise pas, ce paragraphe est un ressenti tout à fait personnel qui n’a que pour but de vous proposer de reconsidérer votre expérience avant d’affirmer sûrement quoique ce soit (et pas seulement dans Magic d’ailleurs).

 

Idée 4: Débannir Mystique Forgepierre et bannir Battecrâne

Ca c’est une idée rigolote qui avait été évoquée il y a neuf mois par certains pros. Personne n’y a cru à l’époque et, honnêtement, personne n’a de raison d’y croire beaucoup plus aujourd’hui. Ah bon, en êtes vous vraiment sûrs? Un petit élément est toutefois venu mettre son grain de sel dans la machine et a emballé l’esprit des plus imaginatifs parmi vous. Oui vous avez bien compris de quoi je parle: la nouvelle carte promo pour les GP! Certains disent qu’il faut remonter à 2010 (avant la création du format donc) pour trouver une carte promo illégale en Modern (Jitte d’Umezawa). D’autres disent que Wizards n’aurait aucun intérêt à promouvoir un format comme le Legacy, qui ne dispose en tout que de deux GP en 2016, alors que le Modern est un format de compétition officiel sur le circuit des PPTQ. Est ce que Wizards, en Janvier ou au cours de l’année 2016, auraient prévu de nous donner une petite douceur?

Il n’y a aucune raison d’y croire plus maintenant qu’avant: l’idée semble toujours magiciennement vraiment pas folle. En fait, Stoneforge+Batter+Swords, ça aurait clairement été trop pour le Modern. En bannissant Batterskull, on limite grandement la puissance d’un potentiel deck Caw-Blade, et en soi, Caw Blade sans boubouiter à mort avec Ponder et Preordain, finalement, ça peut se tenter, et l’ajout de quelques Swords à Abzan, même ça reste fort, semble moins démesuré que d’autres unbans. Sauf que là, le problème n’est pas un problème de puissance brute (ou peut être que si, je n’ai pas assez testé pour savoir). En fait, on pourrait trop vite retomber sur le “syndrôme de Pod”. Qu’est ce donc? me demandez vous. Pod, un peu comme Stoneforge, est une carte qui ne fonctionne pas seule: elle est source d’intéractions fortes et faciles. Pendant de longues années, le niveau global du format n’était pas fou, et finalement, le mieux qu’on puisse faire avec Pod, c’était assemblé deux combos: Mélira et tout, ou si vous étiez plus experts dans votre manipulation de la bibliothèque, Kiki-jiki et ses copains. Sauf qu’un jour est sorti une bonne carte: Rhinocéros de Siège. Et là ça a été problématique, car la valeur que faisait gagner Pod croissait exponentiellement. Finalement, le monde n’a pas mis longtemps à se rendre compte de l’aubaine, et très vite Pod a réuni 30% du métagame. Ce qui était bien sûr inacceptable. A ce moment là, deux options on été possibles: bannir Pod, ou bannir le pachyderme qui rendait ce deck aussi populaire. Beaucoup, je n’en doute pas, auraient préféré la deuxième option. Mais la question à se poser est: combien de temps avant l’édition d’une autre bête fantastique qui fasse exploser la productivité de Pod? La seule solution sur le long (ou moyen?) terme est d’attaquer le problème à sa racine: bannir Pod.

Stoneforge Mystic est dans la même situation. Certes, sans Battecrane pour coller des tartes tour 4, elle est fondamentalement moins forte. Mais que se passera-t-il le jour où Wizards voudra créer un équipement très fort mais un peu cher qui propulsera “Caw-Blade” trop loin au dessus des étoiles? Bannir le nouvel équipement ou bien rebannir la Mystique? Autant préserver ses possibilités de créations, au moins pour le Limité et le Standard (ou pour le Legacy, qui sait?).

 

Idée 5: Tout débannir

Je sais ce que vous pensez: “Comment peut-il être aussi véhément contre l’unban de Jace et proposer cette idée là deux paragraphes plus loin?” En réalité, ceci n’arrivera pas (mais ça, vous vous en doutiez). Ca reviendrait à créer un tout autre format, tout simplement. Toutefois, Rhandy Buehler a fait un Gauntlet of Greatness en “No-Banlist-Modern”, proposant une certaine variété de decks qui ont tous l’air viables: Affinity avec des terrains-artefacts, Storm, Caw-Blade, Miracles, Dredge, etc… Ce format a l’air vraiment chouette, bien diversifié et tout. Sauf que là, la règle du tour 4, vous pouvez vous assoir dessus. En fait, ça ressemble plus à un Legacy alternatif. Bref, la création d’un nouveau format n’ayant rien à voir avec la mise à jour d’une banlist, on laisse tomber. Mais n’hésitez pas à vous renseigner sur les decks de Buehler si ça vous intéresse!

 

Idée 6: Ne toucher à rien

La solution la plus évidente du monde. Tout va bien, pourquoi vouloir changer? Etant donné le “peu” d’évènements Modern organisés par Wizards (en comparaison avec le Standard et le Limité), le méta évolue à la fois peu et beaucoup d’une fois à l’autre: le noyeau reste stable, mais ce ne sont jamais les mêmes decks qui ressortent vainqueurs. Ca dépend de beaucoup de choses: des performances récentes des pros connus lors de gros events, des zones géographiques, des saisons, etc… La beauté du Modern réside dans le fait qu’en neuf rondes de Jour 1 de GP, il n’est pas improbable de tomber sur neuf decks différents. Alors oui, forcément, quelques decks ressortent un peu du lot. Mais ça ne sont pas souvent les mêmes. Souvent, un deck qui obtient trop de grosses performances s’attirera les foudres du reste du métagame, et s’il n’est pas invincible, il ne tardera pas à plier genou. S’il l’est, bon ben là oui il faut un ban. Mais aujourd’hui, aucun deck du format n’est invincible: Shatterstorm envoie Affinity sur la Lune, Blood Moon met Amulet Bloom sur orbite et les decks Rock n’ont aucun MU positif. Si vous trouvez, aujourd’hui ou demain, que le format va mal, soyez sûrs qu’il y a plus de quatre chances sur cinq pour que d’ici trois mois, le format ne ressemble en rien à celui du présent. Ayez foi en ce format, il ira bien. N’attendez pas que le monde change pour vous. Ne soyez pas Sciseaux: “Pierre est abusé et devrait être ban. Feuille est sympa et équilibré par contre.” Dans un univers compétitif, c’est à vous de vous battre pour votre morceau du steak, pas à la DCI de vous faciliter la tâche.


 

Voilà j’espère que ça vous aura avancé si vous étiez en train de vous poser des questions!

A lire également.

modern metagame

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *