Accueil > Actualités > Les cartes les plus importantes du Serment des Sentinelles
mage reflecteur magic serment des sentinelles

Les cartes les plus importantes du Serment des Sentinelles

Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai rédigé à fond pendant la période des spoilers. Toutefois, après avoir fait mon analyse a priori, il est temps de faire une analyse à posteriori ! Je me base exclusivement sur les deux derniers SCG Open Series (Atlanta et Colombus donc) pour décider en fonction de leur présence dans les hautes sphères des dix cartes du Serment des Sentinelles qui ont le plus marqué le Standard pour leurs débuts.


 

10. Matter Reshaper

Alors qu’Andy Ferguson a fait Top 8 des deux Opens consécutivement, la première fois, son deck a juste semblé trop bien pour ne pas être joué. Forgé par le Reforgeur de matière, la liste Abzan Copany se base sur une panoplie de créatures et autres permanents et sorts à CCM 3 ou moins. Abzan Company a connu du succès lors de la semaine suivante, même si Ferguson a choisi de jouer Bant Company cette fois…

9. Stormchaser Mage

Avec la création de Prowess à la clé, cette carte a fait sautiller beaucoup de gens au cours des spoils. UR Cantrip, qui n’aime pas jouer ça ? On attaque avec des créatures évasives en piochant des cartes après tout. Sauf que le deck, après une légère hype, s’est heurté à un mur. Un mur rouge. Et un peu vert. Atarka Red semble faire exactement ce que fait le deck en mieux : attaquer. Alors que Prowess est incapable de défendre, l’unilatéralité de son MU contre son némesis est assez rhédibitoire. Le deck est aussi sympa à jouer que prévu bien sûr. Mais de là à le voir gagner quoi que ce soit, il y a un sacré pas…

8. Reckless Bushwhacker

La plus récente addition à Atarka Red amène avec lui un bagage de Tokens largement renforcé. Or, il se pourrait, paradoxalement, qu’il soit la cause de la légère chute qu’a connu Atarka Red. Mais comment est-ce possible, quelle est cette puissante magie dont tu parles ? Comment un ajout objectivement fort peut il proter préjudice à un deck ? Et bien malheureusement, le renforcement du plan tokes se fait au dépens de la combo ! Ne vous y trompez pas, c’est vraiment elle qui maintient le deck à flot. Mais en s’en éloignant, le deck perd cette capacité à instawin certaines parties, ce qui permet à ses adversaires de s’exposer un peu plus impunément. A noter aussi qu’avec Kozilek’s Return en ligne, le plan tokens est plus vulnérable que par le passé…

7. Ayli, Eternal Pilgrim

Une 2/3 Deathtouch qui fait aussi office de moteur à sacrifice, que peut-on demander de mieux pour deux pauvres manas ? Je crois que je viens de faire le tour de la carte… Toutefois, elle passe sous Collected Company et s’insère très bien dans Abzan, Mardu, WB Control et Rally, qui décidément n’en avait pas besoin pour surclasser le reste du format.

6. Thought-Knot Seer

C’est sans doute la carte dont les pros ont dit le plus de bien sur internet. Elle rappelait gentiment Vendilion Clique, et ça fait paniquer des gens quand on dit des trucs comme ça. Elle s’est parfaitement insérée dans Ramp mais aussi dans quelques jeux BCx Eldrazis, qui ont connu un succès très mitigé sur les deux tournois. Dans Ramp, elle permet au deck de mettre plus l’accent sur le midgame, période de la partie où le deck avait tendance à être totalement dépassé par ses adversaires. Toutefois, par compensation, ça affaiblit un chouïa son late-game, et en particulier le nombre d’Ugins que le deck joue. C’est regrettable dans certains cas, salvateur dans d’autres.

5. Kozilek’s Return

Vous jouez rouge et vous n’avez pas de jetons ? C’est parti, vous avez une carte de side. C’est presque auto-in dans tous les decks qui jouent rouge, et désormais, il y en a un paquet : Ramp, Dark Jeskai, Mardu, Dragons, Prowess (encore que eux préfère éviter cette carte puisqu’elle tue Abbot of Keral Keep), etc. Finalement, le Pyroclasme éphémère est une des cartes les plus jouées de l’édition, car même sans bénéficier de sa capacité déclenchée, c’est juste préférable à Radiant Flames…

4. Sylvan Advocate

Alors que les decks Abzan cherchaient désespérément à remplacer un Hangarback Walker vieillissant comme 2-drop de choix (il faut dire ce qui est : il n’est pas fou du tout dans un deck Aggro), Advocate arrive à point nommé. Ayli est légendaire, Gnarlide est médiocre en late-game et Heir of the Wilds est défensivement inutile. Advocate, c’est le Tarmo du Standard. Il est utile en early, très fort en late, fort défensivement et offensivement. Bref, le 2-drop idéal pour Abzan… ou même tout deck jouant vert et des man-lands d’ailleurs !

3. Kalitas, Traitor of Ghet

Alors que Rally révèle son vrai visage de DTB (Deck to Beat), le monde est à le recherche de solutions contre le deck. Hallowed Moonlight ne surprend plus personne, Anafenza n’a jamais été plus problématique que ça et l’est encore moins aujourd’hui… Kalitas est l’anti-Rally personnalisé. Bien sûr, il est parfaitement gérable. Mais désormais, plus besoin de jouer Abzan pour avoir une “clause d’Anafenza”. Soyez-en sûrs : Rally a les moyens de gérer assez facilement Kalitas, mais un Kalitas non-géré fera game seul. A noter que son body et son Lifelink sont agréables au point d’en faire une carte de side très potable contre Atarka Red dans Dragons, qui a pourtant naturellement du mal dans le MU.

2. Goblin Dark-Dwellers

Vous jouez rouge ? Jouez Goblin Dark-Dwellers. C’est presque aussi simple que ça. Bien sûr, 5 manas c’est cher. Mais un tel body, une telle évasion, et un tel CA, c’est tout simplement trop fort pour être négligé. A peu près tous les decks jouant du rouge non-splashé jouent actuellement, à raison je pense, ces gobelins nocturnes. Si vous jouez Dark Jeskai ou Mardu, rejouer gratis un Kolaghan’s Command ou une Crackling Doom, c’est très fort, et ça ne s’arrête pas là ! Ruinous Path, Read the Bones, Abzan Charm, ou même Fiery Impulse, Expedite et Duress, tout est bon à prendre !

1. Reflector Mage

La carte à tempo qui définit un format est une créature 2/3 pour 3. Qui l’eut cru, n’est-ce pas ? Pourtant, elle se glisse partout. Les joueurs Abzan ont décidé de splasher bleu pour cette carte, Andy Ferguson a décidé que sur Collected Company ça valait le coup, mais surtout, celui qui en profite le plus, c’est Rally. Anafenza est embêtante parce qu’il faut un Sidissi’s Faithful pour la faire dégager avant le départ en big turn ? Kalitas arrive ? Ojutai m’a attaqué ? Jace menace de se flipper ? Pfeu, trop facile. Le gain en tempo est réel, quel que soit le deck que vous jouez. Pour Rally c’est du pain béni bien sûr, puisqu’une stratégie viable est de tenir jusqu’à ce qu’un Rally décisif ne se manifeste, mais tous les decks jouant les couleurs pourront en tirer un bénéfice réel. De là à dire qu’Esper Dragons en veut absolument, c’est encore un peu tôt pour le dire, mais la carte a eu un réel impact sur le format et pourrait bien devenir une des clés de ce dernier.


 

Et voilà ! J’espère que ça vous a plu ! Evidemment, je ne suis pas fou, je ne m’attends pas à ce que vous soyez d’accord avec cet article. Entre Eldrazi Siplacer, Chandra Flamecaller, Reality Smasher (qui techniquement est exactement au même niveau que Thought-Knot Seer), Hissing Quagmire, World Breaker et autres Oath of Nissa se sont fait de la publicité récemment, et la dixième placce, ainsi que l’ordre, ont été très durs à choisir. Du coup, n’hésitez pas à raconter votre propre expérience, c’est comme ça qu’on progresse à un niveau communautaire !

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *